rougeline

Nutrition - Santé

140x140


Pauvre en calories
La tomate est un fruit (eh oui !) éminemment diététique. Riche en eau (93 à 95 %), elle ne renferme que de faibles quantités de glucides (3%), de protéines (moins de 1 %) et seulement des traces de lipides. De ce fait, elle est pauvre en calories (15 Kcal pour 100 g, soit 63 kJoules).

Riche en vitamines
La tomate est riche en vitamines A, B, C et E. Manger 3 tomates de 100 g par jour permet de couvrir le besoin quotidien en vitamine C, qui est de 80 mg pour l’adulte (1 tomate en contient de 10 à 30 mg). La provitamine A (ou bêta-carotène), précurseur de la vitamine A, représente environ 0,6 mg /100 g, le besoin quotidien se situant entre 3 et 5 mg. Les vitamines du groupe B sont assez abondantes et toutes représentées, y compris la vitamine B8 et l’acide folique (B9).

Reminéralisante
… grâce à sa richesse en minéraux et en oligo-éléments ! Parmi les minéraux de la tomate, le potassium domine largement, suivi par le chlore, le phosphore et le magnésium. Parmi les oligo-éléments, on peut noter des teneurs non négligeables en fer et en zinc, ainsi que des traces de cobalt, de nickel, de fluor, de bore, de sélénium...

Principaux composants de la tomate (valeurs moyennes pour 100 g)

Valeurs nutritionelles
Energie : 15 Kcal
Eau : 94 g
Glucides : 2,8 g
Protides : 0,8 g
Lipides : 0,1 g
Fibres : 1,2 g

Minéraux
Potassium : 226 mg
Fer : 0,5 mg
Calcium : 9 mg
Magnésium : 11 mg
Sodium : 5 mg
Chlore : 51 mg
Phosphore : 24 mg
Soufre : 11 mg

Vitamines
Vitamine C : 18 mg
Vitamine E : 1 mg
Vitamine B9 : 0,02 mg
Carotène : 0,6 mg

Une mine de bienfaits !

• Elle présente des vertus calmantes, diurétiques et désintoxicantes.

• Riche en fibres dans la peau et les graines (1,2 g/100 g), elle calme aisément la faim, d’autant plus que majoritairement constituée de sucres d’assimilation rapide (fructose et glucose). idéale donc à consommer en début de repas !

• Acidulée, elle stimule les sécrétions digestives et participe à la bonne assimilation du repas.

• Sa consommation régulière réduit le taux de cholestérol dans le sang.

• La pectine de sa pulpe stimule le transit.

• Son eau favorise l’élimination des toxines.

• Elle est très rafraîchissante et permet une bonne hydratation de l’organisme.

• Elle a des pouvoirs anti-oxydants, grâce au lycopène, et prévient ainsi certains cancers et maladies cardio-vasculaires.

• Elle est excellente pour le foie.

• En agissant sur les reins, elle diminue l’hypertension.

• Elle possède des propriétés assainissantes et purifiantes et est donc efficace pour traiter les peaux grasses.

• Son jus peut même constituer un remède contre les piqûres d’insectes !



La couleur, discutons-en…

La couleur des tomates (comme de tout fruit) est dû à des pigments : ils teintent à la fois la chair et l'épiderme. La tomate est, pour la plupart de ses variétés, de couleur rouge, comme chacun le sait. Cette couleur rouge est due à deux pigments, le lycopène et le béta-carotène, et dans une moindre mesure à la provitamine A. Les gènes spécifiques sont ensuite présents ou non, activés ou inhibés, pour donner la coloration du fruit, également dépendante de la couleur de la peau.

Il existe ainsi d'autres variétés de tomates aux couleurs originales !
• La couleur de la tomate rose est par exemple due au fait que son épiderme est incolore, sa chair étant également rouge.
• Une couleur pourpre sera elle, produite par un pigment appelé OGC.
• La couleur de tomates aux teintes orangées est due à 3 gènes, appelés B, Mob et Del, qui agissent sur les taux de bêta-carotène et de lycopène.
• Les tomates jaunes ne possèdent pas de lycopène et simplement une faible quantité de bêta-carotène. La couleur jaune de la chair provient du gène appelé R, et la peau est jaune.

La différence de couleur entre fruits matures et immatures, par exemple, dépend aussi des gènes. Les nuances de couleurs peuvent donc varier à l'infini !

Sources

La fraise, de Thierry Delahaye et Pascal Vin, chez Actes Sud
www.wikipedia.org
www.tomates-de-france.com
www.aprifel.com
www.alimentation-france.com
www.fraisesudouest.com
www.lycocard.com
www.nutranews.org

Le lycopène, de quoi s'agit-il ?

La tomate est l'un des fruits et légumes contenant le plus de lycopène. Et 85% du lycopène que nous ingérons proviennent des tomates et de leurs dérivés...

Le lycopène est le principal pigment de la tomate
Longtemps utilisé comme simple colorant alimentaire, il fait aujourd'hui l'objet de nombreuses études quant à ses effets positifs sur la santé.

Pour la santé…
Le lycopène appartient à la famille des caroténoïdes et c'est parmi eux le plus présent dans le corps humain et le plus puissant antioxydant (il "piège" l'oxygène), en luttant contre les radicaux libres.

Il serait bénéfique dans la prévention de certains cancers (notamment de la prostate, mais aussi de l’œsophage, du colon et de la bouche) et des maladies cardio-vasculaires. Il aurait également un rôle positif vis-à-vis du diabète et de l’ostéoporose et des effets immunitaires, hormonaux et métaboliques.

Concrètement, de nombreuses études épidémiologiques montrent une corrélation inverse entre la consommation de tomates et la survenue de divers cancers (prostate notamment, estomac, poumons, vessie, etc.) et des maladies cardiovasculaires. Bien que l'association ne soit pas avérée, il semble que le lycopène soit un candidat sérieux pour expliquer cela. Son action positive se ferait en synergie avec les autres substances actives de la tomate, et à des doses nutritionnelles (6 mg/jour). Les capacités d'absorption de la molécule lycopène dépendent ensuite de chacun. Cependant, il est démontré que le lycopène est mieux assimilé si la tomate est cuite, "transformée" (en sauce ou en soupe par exemple) ou consommée avec une source de lipides, pour des raisons biochimiques.

Le projet européen Lycocard travaille actuellement sur les qualités du lycopène vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires et du cancer…

www.lycocard.com/index.php/lyco_pub/french/

... mais aussi pour la beauté
Le lycopène, grâce à ses propriétés photo-protectrices, favoriserait un meilleur bronzage en aidant la peau à se protéger des rayons UV, associé bien entendu à une protection solaire. Il préserverait la jeunesse de nos cellules !

Conseil consommation
En accompagnant vos tomates d'un peu d’huile d’olive (source de lipides), votre organisme assimilera mieux le lycopène !

Et le FruHis ?
D'après certains travaux, une molécule surpasserait même le lycopène en termes d’effets bénéfiques sur la santé : il s’agit du FruHis, un hydrate de carbone organique, qui agirait notamment en prévention des lésions cancéreuses.

La tomate grappe Lycopène +

Un véritable cocktail forme !
Cette nouvelle variété de tomate cocktail a en effet la particularité d’être plus concentrée en lycopène. Alliée à ses vitamines et minéraux, pour 15 kcal/100 g, elle est la tomate santé par excellence.

tomate lycopene



La grappe Lycopène présente entre 8 et 10 fruits de couleur rouge intense, à la texture fondante. Son goût est très doux et légèrement acidulé. Elle est parfaite crue en salade ou bien cuite avec des pâtes.

Mangez des fraises, c'est bon pour la santé !

Faible en calories
La fraise est une formidable alliée santé-plaisir, c’est un fruit adoré ! Riche en eau (90%), pauvre en sucre (10%), en cellulose et en matières grasses, c’est un des "fruits" les moins caloriques (seulement 35 Kcal pour 100 g) ! Elle peut donc être conseillée dans le cadre d'un régime amincissant...

Riche en vitamines

La fraise est particulièrement intéressante pour son apport vitaminique, qui stimule nos défenses immunitaires, notamment en vitamine C (teneur équivalente à celle de l’orange). Il suffit d’une portion de 150 g (ce que l'on consomme habituellement) pour couvrir l'apport journalier recommandé (AJR) qui est de 80 mg pour l’adulte.

... et en minéraux
L'apport en minéraux est modéré mais diversifié et équilibré. Il est en tout cas supérieur à bien d’autres fruits. Comme dans la plupart des végétaux frais, le potassium domine : il est bon pour l'influx nerveux, pour les reins et contre l'hypertension. La fraise contient également du calcium ainsi que du phosphore, bons pour les os, du magnésium, qui aide à lutter contre le stress, et du fer, qui apporte de l'énergie aux muscles (le cuivre et le zinc facilitant sa bonne assimilation).


Une mine de bienfaits !

• Avant tout, la fraise augmente l'ensemble des défenses naturelles de l'organisme.

Elle possède certaines propriétés bactéricides.

Elle est diurétique et légèrement laxative.

Rafraîchissante, elle possède de grandes qualités apéritives.

Elle est bénéfique dans le traitement de l'asthénie physique et psychique.

En usage externe, elle revitalise la peau, éclaircit le teint, prévient les rides, et présente des propriétés astringeantes.

Attention cependant, la fraise fait partie des aliments "histamino-libérateurs" : en libérant de l'histamine dans l'organisme, elle provoque chez un sujet prédisposé l'apparition de phénomènes de type allergique, urticaire notamment, que l’on combat… en habituant l’organisme à manger des fraises (progressivement évidemment…) !

Principaux composants de la fraise (pour 100 g)

Il s’agit d’une composition moyenne donnée à titre indicatif : les valeurs sont à considérer comme des ordres de grandeur, susceptibles de varier selon les variétés, le degré de maturité, les conditions de culture…

Valeurs nutritionnelles

Glucides : 7 g
Protides : 0.7 g
Lipides : 0.5 g
Eau : 89.5 g
Fibres alimentaires : 2.1 g

Minéraux

Potassium : 150 mg
Calcium : 20 mg
Magnésium : 12 mg
Phosphore, soufre, sodium, chlore, bore, fer, cuivre zinc, manganèse, fluor

Vitamines

• vitamine C (acide ascorbique) : 60 mg
• provitamine A (carotène) : 0.04 mg
• vitamine B1 (thiamine) : 0.02 mg
• vitamine B2 (riboflavine) : 0.03 mg
• vitamine B3 ou PP (nicotinamide) : 0.5 mg
• vitamine B5 (acide pantothénique) : 0.3 mg
• vitamine B6 (pyridoxine) : 0.06 mg
• vitamine B8 (biotine) : 0.004 mg
• vitamine B9 (acide folique) : 0.065 mg



Le saviez-vous ?
La fraise n’est pas à proprement parler un fruit, mais le résultat du grossissement du réceptacle des pétales, qui prend une consistance charnue. Les vrais fruits sont en fait les petites graines brunes, appelées akènes, qui parsèment la surface de ces enveloppes charnues.